Revue de presse de [dé]confinement #comdecrise

mai 11, 2020 Aux Actes Conseil No comments exist

17 mars 2020 – 11 mai 2020 : la France, comme la plupart des pays à travers le monde, se confine. Un virus, le COVID-19, enferme chez eux les citoyens du monde entier. Une crise ? Nous allons étudier cette notion ainsi que des réflexions connexes tout au long de cette revue de presse consacrée à la communication de crise.

La crise …

Qu’est-ce qu’une crise ? Ce terme est employé depuis des semaines (des mois !) tous les jours pour qualifier la période que nous traversons. Cet article, publié sur le site The Conversation France, s’attelle à la définition du concept de crise. Eclairant.

https://theconversation.com/quest-ce-quune-crise-136026

#comdecrise #compublique

Principal acteur de la gestion de la crise, l’Etat. Et les collectivités locales, l’Administration et l’administration.

Des politiques aux agents de terrain, on constate la complexité de l’expression publique, entre défiance et parole officielle.

Ces deux articles sont rédigés par l’équipe de Cap Com, le réseau des communicant.e.s publique.s : référence dans le milieu !

Le premier, publié le 2 mars (donc près de deux semaines avant le confinement décidé par les pouvoirs publics), revient sur l’articulation entre la communication de l’Etat et celle des collectivités.

http://www.cap-com.org/actualit%C3%A9s/coronavirus-communication-publique-de-crise

Ce second article, passionnant, met en lumière le travail des professionnel.le.s de la communication publique mobilisé.e.s dès les prémices de la crise :

http://www.cap-com.org/actualit%C3%A9s/covid-19-ce-que-nous-disent-les-communicants-publics-mobilises

Communication de crise : sur la notion de confiance/défiance…

Un sujet complexe, entre confiance dans les institutions et défiance envers les personnels politiques qui incarnent ces institutions :

http://www.cap-com.org/actualit%C3%A9s/ou-en-sera-la-confiance-dans-la-parole-publique

Communication interne et rapport au travail

La période que nous traversons est propice aux questionnements, notamment sur notre travail, la façon dont nous l’exerçons et l’organisons ; ainsi que sur la place que nous lui accordons dans nos vies. L’équilibre semble nécessaire entre le temps consacré à ce qui nous fait vivre, grâce au revenu pécuniaire de notre labeur, et ce qui nous fait vivre en tant qu’être humain : les relations humaines, nos moments vacants (poke Anne-Claire Ruel )… Le sens que nous pouvons trouver à nos actions, à notre travail, au management proposé ou imposé est remis en question en ces temps de crise. Comment (et pourquoi) mettre à profit cette période inédite pour prendre du recul, réfléchir à ce que l’on veut (et ce que l’on ne veut plus… ), et l’exprimer ? Un nouvel article qui invite à s’interroger, que l’on soit chef.fe d’entreprise ou salarié.e, sur notre rapport au travail et au management. #comdecrise #communicationinterne

« Repenser notre rapport au travail dans sa dimension existentielle et subjective » : comment les mutations du travail de ces dernières décennies ont influencé nos manières de produire, de nous organiser, de parler du travail ? Bref, le confinement comme opportunité de réflexion sur « penser ce que nous faisons ».

https://www.liberation.fr/debats/2020/03/17/apres-le-confinement-retravaillerons-nous-comme-avant_1782046

Les « nouvelles » façons de communiquer… pas si nouvelles !

Nous nous posons tous cette question en ce moment : on mange quoi ce midi ? Euh non.

Enfin, si, mais ce n’est pas le sujet. Non, la question qui taraude beaucoup de chefs d’entreprise en ce moment, c’est… On fait comment pour communiquer? Sur notre entreprise, nos valeurs, nos actions, nos produits, etc.

Je vous invite à aller lire cet article (excellent, j’avais raté l’un des exemples), article qui donne à réfléchir. #comdecrise #communication #marques

http://www.leblogducommunicant2-0.com/humeur/coronavirus-communication-des-marques-qui-trop-communique-mal-impacte/?cn-reloaded=1

Les biais cognitifs, grands gagnants des situations de crise et de la communication de crise

Quel est le point commun entre une autruche, les psychologues Dunning et Kruger, le « plan continuation error »?

Nous.

Nos biais de raisonnement pour être plus précise.

Bien utile de les (re)connaître et les comprendre en cette période! #comdecrise

https://theconversation.com/comment-le-coronavirus-nous-a-tous-biaises-134415?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3mFlBXesR4ARwDWcMUGTii3bzeVf8yA8wEsc0XbmnUNXgadpAS5B9CYWU#Echobox=1585123758

Autre article passionnant sur les biais cognitifs, cet auteur questionne les biais qui font diminuer l’efficacité de la communication, notamment la communication officielle telle celle du gouvernement.

Ces articles nous font, de fait, apercevoir une partie non-négligeable de notre mode de pensée. Intéressant de l’avoir en tête ( !!) pour comprendre notre façon d’appréhender le monde et la situation actuelle.

https://theconversation.com/covid-19-comment-les-biais-cognitifs-ont-diminue-lefficacite-de-la-communication-officielle-132818?utm_source=twitter&utm_medium=bylinetwitterbutton

Relations agences/annonceurs 

Les agences de communication, comme beaucoup d’entreprises, pourront se trouver en difficulté pendant ou après ce confinement.

Par exemple, le secteur de l’évènementiel est totalement à l’arrêt depuis quasiment début mars avec l’interdiction des rassemblements.

Les collectivités demeurent des partenaires incontournables pour les agences… et vive-versa !

http://www.cap-com.org/actualit%C3%A9s/avec-les-collectivites-les-agences-de-communication-publique-affrontent-la-crise

La création de nouvelles normes sociales … en accéléré

Vous aussi ça vous choque dans les films de voir des gens qui se serrent la main, se font la bise, se tiennent près les uns des autres?


En effet, le moment que nous vivons est en train de créer de nouvelles normes sociales en accéléré.


Les rites de politesse, la communication non verbale, la proxémie, la biopolitique… autant de concepts interrogés voire bouleversés.

#communication #société

https://theconversation.com/maintenir-la-distance-tristesse-a-venir-dune-socialite-sans-contacts-135736?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR23hDdH8pYzHCiEA2LIqO6mjjF1DICpthPxQJQRXAChlqBkR74QvBuIt1g#Echobox=1587932930

Un peu de culture générale autour des crises

Déni, rumeurs, peur, solidarité… Cette magistrale tribune d’Orhan Pamuk sur les grands romans d’épidémie offre un éclairage sur les réactions humaines face aux épidémies. L’auteur analyse la gestion et la #comdecrise au regard du passé. A lire et à méditer, un point de vue passionnant!

https://www.liberation.fr/debats/2020/05/02/la-lecon-des-grands-romans-d-epidemie-par-orhan-pamuk_1787082

Crédit photo: unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *